Bertie – Ses premières semaines chez nous

Happy 4 mois Bertie ! Cela fera bientôt 6 semaines que ce petit chou a débarqué dans nos vies et je me suis dit que j’allais vous faire un bilan de ces premières semaines qui ont déjà bien changé nos vies… Et pour commencer, je vous invite à aller suivre le compte Instagram de Bertie si vous voulez le voir grandir (à vitesse grand V) !

Pourquoi Bertie ?

Comme je vous le disais dans cet article, je suis tombée amoureuse de cette race début d’année dernière. Entre le temps où on a commencé à se renseigner sur la faisabilité d’accueillir un Welsh Corgi Pembroke et le moment où on a récupéré Bertie, il s’est passé près d’un an. Je ne suis pas mécontente d’avoir autant attendu même si c’était dur. Au moins je savais que la race correspondrait à notre mode de vie et qu’on serait disponibles pour son arrivée, je ne voulais pas adopter un chien histoire d’adopter un chien. On pensait à la base aller en SPA (avant d’avoir l’idée d’un corgi) mais par la suite, quand l’idée du corgi a germé, on s’est vite dit que la probabilité d’en trouver un en SPA était juste nulle et une fois que j’ai une idée en tête, c’est dur de me l’enlever… On a donc pris notre mal en patience car l’élevage chez qui on a pris Bertie (la caverne des anges en Bourgogne) ne fait qu’une poignée de portées par an et la demande est de plus en plus élevée ! Mais nous n’avons pas regretté l’attente, l’élevage est sérieux et à 2 mois et demi, on a récupéré un chien déjà bien élevé et super sociable, un vrai bonheur à éduquer !

Les corgis sont des chiens ultra sociables et qui s’adaptent très bien. Ils aiment apprendre et comprennent très vite, ils sont en revanche assez têtus. Ils sont courts sur pattes et font 10 kilos à tout casser lorsqu’ils sont adultes. Ils naissent avec une queue (certains leur coupaient avant mais ce n’est plus autorisé dans les concours européens depuis quelques années) mais ils naissent parfois sans queue dans certains pays suite à des modifications génétiques… Si vous adoptez en France, sachez que votre Corgi aura donc une queue ! Les oreilles quant à elles sont basses à la naissance et se redressent au fur et à mesure. L’oreille droite de Bertie s’est levée depuis une semaine et la gauche traîne un peu mais celles de son frère par exemple sont levées depuis ses 3 mois, c’est assez aléatoire mais dans tous les cas, les Corgis doivent normalement avoir leur deux oreilles dressées.

Pourquoi Bertie ? Là encore je vous l’avais dit ici mais Bertie est le surnom du roi d’Angleterre George VI qui s’appelait Albert, on avait bien aimé ce surnom entendu dans Le discours d’un roi et la série The Crown.

Préparer son logement

Nous avons mis quelques semaines à tout préparer à la maison, il faut penser à tout pour bien accueillir un nouveau résident dans son appartement afin qu’il s’adapte au mieux et surtout, qu’il ne ravage pas tout !

De notre côté nous avions encore pas mal de cartons de déménagement qui trainaient dans certaines pièces, on a donc entrepris de tous les vider et les ranger ! Nous avons également essayé de finaliser tous les petits travaux de déco avant son arrivée afin de pouvoir profiter pleinement de son arrivée ! Nous avons ensuite préparé ses différents petits coins dans l’appartement :

– Le coin repos pour la journée : Nous avons reçu ce très beau panier de Lovethesign et il est rapidement devenu son endroit préféré où dormir en journée, il a l’air de s’y sentir bien et y va lorsqu’il veut vraiment dormir profondément. Nous l’avons mis dans un coin du salon où il peut être au calme, sans passage ni bruits environnants (pas à côté de la TV quoi).

– Le coin nuit : Son panier est dans le salon mais son coin nuit est dans la cuisine. En effet, notre cuisine étant composée de lino au sol et non pas de parquet comme tout le reste de l’appartement, nous avons installé son coin nuit dans la cuisine pour éviter trop d’accidents de pipi et caca qui ruinent le parquet.

Afin de ne pas l’isoler complètement, nous avons installé une barrière enfant au niveau de la porte de la cuisine, nous fermons la barrière plutôt que la porte, la séparation est un peu moins dure du coup. On lui a rapidement fait comprendre que la nuit, il fallait dormir dans la cuisine où nous lui avons installé un bon coussin et dans laquelle nous ramenons certains de ses jouets. Son coin nuit est également l’endroit où nous l’installons en journée lorsqu’on s’absente de l’appartement. Tant qu’il ne sera pas propre, son coin nuit restera la cuisine même s’il nous a prouvé qu’il pourrait sûrement être capable de dormir sagement dans son panier du salon… par mesure de précaution, on attend encore un peu.

– Le coin repas : Il se situe également dans la cuisine afin qu’il y ait accès en permanence (à son eau tout du moins).

Au niveau du petit nécessaire d’accueil, nous avons acheté des gamelles en bambou Beco Pets (pas chères et écolo), des jouets de la même marque et un collier et une laisse Brott, le tout chez Hariet & Rosie à Nantes (mais tout est aussi dispo en ligne).

Laisser son chien seul / Les nuits

Laisser son chien seul, ça fait toujours un petit pincement au coeur, j’avoue qu’on essaye de trimballer Bertie partout où on peut afin de l’habituer à se tenir au restaurant, en ville etc mais la plupart du temps, on ne peut juste pas emmener son chien partout alors il faut lui apprendre à rester seul. De notre côté, on l’installe donc dans son petit coin cuisine (où rien ne traine je précise), ça nous oblige à être assez rigoureux sur le rangement dans la cuisine et on peut alors partir l’esprit tranquille en sachant qu’il ne fera pas de dégâts. Ça marche plutôt bien et on ne pense pas qu’il couine lorsqu’on part, nous n’avons en tous cas pas eu de retour des voisins ^^

La nuit en revanche, c’était au début assez compliqué, il ne supportait pas de nous savoir dans l’appartement mais dans une autre pièce que lui, il faut dire qu’il est assez pot de colle… du coup les 2 premières semaines où il était à la maison, il couinait la nuit, pas tout le temps mais suffisamment pour te mettre la boule au ventre lorsque tu vas te coucher et ça a été deux semaines assez difficiles et crevantes, on dormait mal, même lorsqu’il ne couinait pas, de peur qu’il couine justement… Lorsqu’il couinait la nuit, on allait le remettre sur son coussin en le grondant un peu et il a fini par arrêter au bout de 2 semaines. Aujourd’hui les nuits se passent facilement et on envisage prochainement de le laisser dormir dans son panier du salon vu qu’il est presque propre.

Nous allons par ailleurs prochainement recevoir une caméra Kiwatch pour le surveiller lorsqu’on ne sera pas dans l’appartement et j’avoue avoir vraiment accepté par curiosité car j’ai vraiment envie de voir ce qu’il fait lorsqu’on est pas là !

L'alimentation

Après s’être pas mal renseignés, on a effectué assez rapidement une transition entre ses croquettes données à l’élevage (des Royal Canin) et des croquettes sans céréales de la marque Atavik. Elles ont le mérite de ne pas contenir tout un tas de cochonneries et sont pleines de bonnes choses (lire l’étiquette est pour une fois, assez rassurant). C’est ce qui se rapproche le plus d’une alimentation « barf » et on a vu une belle différence avant/après sur la qualité du poil de Bertie car en sortant de l’élevage, il faisait ce qu’on appelle des « croutes de lait » (sorte de pellicules), chose qui peut se régler assez facilement normalement en changeant d’environnement et/ou d’alimentation, ce qui fut le cas en 10 petits jours.

Pour l’instant et jusqu’à ses 5 mois, on lui donne 250g à 300g de nourriture par jour en deux repas, on veille à ne pas lui donner dès qu’on se réveille afin qu’il ne vienne pas un jour nous réveiller pour manger (astuce spécial gros dormeur) et on lui donne le soir aux alentours de 19h30.

Le contenu du repas ? Environ 1/3 de paté et 2/3 de croquettes. Pour les croquettes, on a opté pour la gamme junior d’Atavik et pour les pâtés, on varie entre les Atavik et les Dog’s Love. Elles sont toutes disponibles sur Nantes chez Hariet & Rosie et sur leur site pour Atavik. Moi qui avais des mauvais souvenirs des pâtés pour chiens, celles-ci feraient presque envie, elles ne contiennent en effet que de la viande, abats et des légumes, la préférée de Bertie étant celle à la dinde/sanglier et au potiron !

Si on ne connait pas la vérité absolue sur le contenu et la qualité des différentes croquettes de vétérinaires et autres, j’ai préféré opter pour ce genre de croquettes qui ne contiennent pas de produits industriels et qui se rapprochent au maximum de l’alimentation des ancêtres de nos chiens !

La santé

Pour un chien en bonne santé, un bon vétérinaire reste l’une des choses les plus importantes. Comme lorsque nous avions les lapins, nous allons à la Clinique Atlantia à Nantes qui a le mérite d’avoir tout ce qu’il faut sur place pour un suivi de son animal de A à Z !

En complément d’un bon veto, on a opté pour la première fois pour une mutuelle pour chien. Je ne pensais pas le faire un jour mais au final, à long terme, on s’est dit qu’en cas de soucis cela vaudrait le coup. On est assurés chez Assur’o’poil pour 30€ par mois et pour le moment, on a déjà eu deux consultations remboursés à 80% dont une consultation pour des vaccins. J’avais regretté de ne pas avoir pris la mutuelle pour les lapins, j’espère ici ne pas en avoir besoin mais en cas où, on est parés !

La propreté

Lorsque Bertie ne pouvait pas forcément sortir au début (rappels de vaccins pas faits), il a fallu lui apprendre à faire ses besoins sur une alaise comme celle-ci afin qu’il ne se soulage pas n’importe où. Il a rapidement compris et les accidents ont été peu nombreux, la plupart d’entre eux arrivant lorsqu’il jouait ou qu’il y avait du monde à la maison. Lorsqu’on le surprenait à faire ailleurs, on le déplaçait immédiatement sur l’alaise et lorsqu’on le voyait faire sur l’alaise, on le récompensait avec une friandise, il a ainsi assimilé assez vite. L’alaise est située dans la cuisine mais assez éloigné de son coin nuit.

Aujourd’hui, cela fait environ 2 semaines qu’on peut le sortir normalement et on a donc commencé l’apprentissage de la propreté en le sortant plusieurs fois par jour.

Pour le moment, nous en sommes à 4 sorties par jour donc il y a encore quelques pipi/caca sur l’alaise mais il commence désormais à faire à des heures plus fixes et à nous réclamer pour sortir donc c’est en bonne voie !

Les sorties

Pour lui apprendre à être propre, on sort donc Bertie environ 4/5 fois par jour et on essaye toujours de faire une balade plus longue que les autres une fois dans la journée afin de ne pas sortir juste pour les besoins.

Le week-end par ailleurs, c’est jours de grandes balades ! On essaye de passer un maximum de temps à l’extérieur avec lui, que ce soit à la plage ou dans un parc. C’est alors l’occasion pour nous de lui apprendre à nous écouter en le lâchant sans laisse. On ne le fait uniquement lorsqu’il n’y a pas de route à côté et qu’on est sûrs de pouvoir le rattraper à temps en cas de besoin et on est assez étonnés de voir qu’il répond plutôt bien à nos rappels. La promenade ne doit pas être trop longue pour ses petites pattes alors on prévoit de se poser un peu de temps en temps et on a également prévu un sac à dos de portage pour le porter lorsque l’on sait qu’il ne pourra pas suivre (dénivelé, marches, etc).

L'éducation

Si Bertie n’est pas mon premier chien, c’est le premier dont je suis pleinement responsable de l’éducation. Les corgis sont des chiens assez têtus mais malgré tout assez faciles à éduquer car ils ont soif d’apprendre de nouvelles choses. Pour le moment, ça se confirme, il comprend tout à une vitesse folle mais lorsqu’il n’a pas envie, ça se voit. Pour le moment, on voit comment cela évolue mais je pense qu’on ira faire un peu d’éducation, cela ne fait jamais de mal !

Pour se faire entendre, on fonctionne pas mal à la carotte (friandises et câlins quand il fait quelque chose de bien) et ça a eu le mérite de fonctionner pour le moment même si à l’aube de ses 4 mois, on commence à le voir se rebeller et tester des choses, on découvre un véritable ado et ça fait bizarre du haut de ses 30 petits cm !

Dans tous les cas, Bertie est un petit chien dont on n’aurait pas osé rêver, je suis tous les jours étonnée de voir à la vitesse où il évolue et je n’ai aucun doute sur le fait qu’il continuera de nous surprendre semaines après semaines !

Share

About Marine

J'ai 27 ans et des cheveux qui changent de couleur au gré de mon humeur. J'aime les rouges à lèvres, les chaussures, les voyages, la musique et les tatouages.

You May Also Like

11 comments on “Bertie – Ses premières semaines chez nous

  1. C’est presque aussi difficile que l’arrivé d’un bébé ! 😀 Il est trop mignon votre Bertie. Moi, je suis une madame Chat, mais j’avoue que votre chiot est trop craquant.

    • Haha exactement, ça demande pas mal de préparation aussi 🙂

  2. Bonjour Marine,

    Bertie est très craquant mais j’avoue que j’ai un peu tiqué sur cette phrase « On pensait à la base aller en SPA mais habitant en appartement, je ne me voyais juste pas prendre le premier chien sur lequel je craquerai en ne sachant pas si notre mode de vie lui conviendrait ».

    Je ne juge pas ta décision d’adopter en élevage mais ce serait mieux d’être directement sincère et ne pas décrédibiliser les refuges… Lorsque l’on va dans une SPA ou dans toute association de défense des animaux, PERSONNE ne propose un animal au hasard, les bénévoles sondent d’abord le mode de vie de l’adoptant pour lui présenter les animaux se prêtant le plus à son mode de vie. Le but d’un refuge n’est pas de refiler un animal au premier venu mais de trouver le domicile parfait pour chaque pensionnaire.

    Si tu as fait le choix de visiter un élevage avant adoption et non pas une SPA, c’est que ton choix était déjà fait, autant le dire directement et ne pas sous entendre qu’on a des animaux pas adaptés quand on adopte en refuge ! 🙂 . Et je re-précise que je ne juge pas, je meurs également d’envie d’avoir un corgi et en effet, la probabilité d’en trouver un en refuge est nulle.

    • Hello Marine, ce n’est absolument pas ce que je voulais dire et je suis consciente que tu ne juges pas (et je ne vois pas ce qu’il y aurait à juger au final), ma soeur a adopté en SPA, j’ai également aidé en SPA à plusieurs reprises et je sais comment ça se passe en effet. Je voulais dire par là que si on craquait sur place pour un chien (un coup de foudre ça ne s’explique pas et c’est pour moi aussi comme ça que ça doit marcher, on n’adopte pas un chien juste parce qu’on veut en adopter un) et qu’au final le chien ne correspondrait pas à notre mode de vie (appartement, plein centre ville, etc), ça nous aurait juste fait mal au coeur mais oui, en cherchant, on aurait forcément trouvé un petit chien à ramener. Merci de ne pas mésinterpréter mes propos et/ou désolée si c’est moi qui ai mal rédigé ce que j’avais en tête mais encore en me relisant, je ne vois pas comment cela a pu être interprété comme cela…

      • Je me doute bien que ce n’est pas ce que tu voulais dire et je ne voulais pas réduire ta démarche à « adopter un animal pour adopter un animal » mais ce que je voulais vraiment dire c’est qu’un refuge digne de ce nom n’accepte pas qu’un animal ayant besoin par exemple de grands espaces à la campagne soit adopté par quelqu’un en appartement en centre ville… Les bénévoles connaissent leurs animaux, ils agissent uniquement dans l’intérêt de l’animal. J’ai été longtemps bénévole dans une asso de protection animale (pour chats) et je m’occupais tous les WE des adoptions, il était hors de question de placer un animal ayant besoin d’une maison en appartement et vice versa. Le refuge privilégiera toujours le bien être de l’animal avant tout pour éviter les désillusions (du type animal ayant besoin d’un extérieur mais adopté en appart) justement pour ne pas se retrouver avec un animal abandonné une seconde fois car pas dans son élément. En gros, tu aurais eu une shortlist de chiens compatibles avec ton mode de vie présentés et si aucun ne te convenais pas de problème, pas de couteau sur la gorge pour adopter un gros berger allemand ayant besoin de courir 15km par jour :p .

        De par mon passé associatif j’ai peut être sur-interprété ta phrase en effet mais je reste sur mes positions. La seconde partie de ta phrase « je ne me voyais juste pas prendre le premier chien sur lequel je craquerai en ne sachant pas si notre mode de vie lui conviendrait ». » montre quand même une certaine méconnaissance de l’adoption en refuge, le but est pas de te faire plaisir mais de faire plaisir à l’animal, donc cette situation ne serait pas arrivée en cas d’adoption en refuge.

        Et pour finir, je sais que tu traites bien tes animaux, on peut voir tout l’amour que tu as pour eux sur tes RS depuis longtemps mais quand je lis une phrase comme ça, je pense surtout à ta communauté qui la lis également et qui peux aussi, juste s’imprégner de l’idée qu’on a pas un animal tip top parfait si on adopte en refuge (et je sais que ce n’était pas ce que tu voulais dire, mais tu tiens ce blog de façon si professionnelle que cela ma fait tiquer !).

        (Oula que c’est long, désolée pour le pavé!)

    • J’ai édité mon article, je pense que c’était mal tourné en effet au final car je n’y précisais pas que je souhaitais adopter en SPA avant d’avoir l’idée d’un corgi… si l’idée d’aller voir en SPA est restée après, on voulait tellement un corgi qu’on s’est en effet tournés vers un élevage rapidement (c’est peut-être plus clair comme ça) 😉

      • Ah j’ai pas vu ta réponse, en effet, merci ! Ne tiens pas compte de mon commentaire précédent du coup 😉

  3. Ça doit être vraiment le bonheur avec cette magnifique boule de poils ! 🙂
    C’est vrai qu’au début, je serais vraiment pareil, l’entendre couiner me ferait tellement mal au coeur, mais je pense qu’il faut passer par là pour son éducation et qu’il comprenne les « règles » 🙂

    Des bisous, Lisa

  4. vraiment trop craquante
    super article
    gros bisous

  5. Il est vraiment trop chou!
    Moi j’aimerai beaucoup un husky mais en habitant Paris je peux faire une croix dessus, je n’ai pas envie qu’il soit mal.

    J’ai hâte de voir plus de photos de Bertie en tout cas!

    http://vitalaurea.com

  6. Tellement mignon ce Bertie, on aurait envie de le croquer haha !
    Bisou ma belle

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *