,

Nos courses éco-responsables

Suite à mes stories sur le sujet sur Instagram, vous avez été nombreux à me poser un peu plus de questions sur les courses en vrac, aujourd’hui, en ce « mois sans supermarché », je prends enfin le temps de faire un article plus complet avec toutes nos astuces pour changer sa façon de consommer au quotidien et opter pour des courses plus éco-responsables !

Avec Julien, cela fait désormais 2/3 ans qu’on a changé notre façon de faire les courses. On faisait auparavant nos courses chez Leclerc, Carrefour, etc comme beaucoup de monde je pense et puis on s’est rendu compte que cette façon de faire nos courses ne nous convenait plus. On revenait avec des dizaines de trucs emballés, on jetait, on gâchait, on ne mangeait pas très bien et on dépensait près de 120€ de courses par semaine, parce qu’on était constamment tentés par des choses en supermarché mais aussi parce qu’on achetait plus de produits transformés.

Aujourd’hui, on a complètement changé nos habitudes, on achète en vrac, on ne mange plus de viande, on achète bio et on cuisine beaucoup, on est devenus le cliché de ce qu’on appelait il y a encore quelques années le « citadin bobo écolo ». Je déteste désormais ce terme qui ne veut absolument rien dire si ce n’est qu’on se préoccupe un minimum de la planète et de ce dont nos enfants hériteront dans un futur proche. Nous ne sommes évidemment pas irréprochables et nous avons encore pas mal d’efforts à faire mais j’estime que les petits gestes que l’on fait au quotidien sont déjà un premier pas vers un meilleur avenir, parce que même si les géants de l’industrie pollueront toujours plus que nous, mis bout à bout, toutes nos petites actions finissent par être grandes et c’est mieux que rien non ?

Pour finir cette (trop) longue introduction, personnellement j’en étais arrivée à un stade où je ne comprenais plus trop notre façon de consommer outre nos courses, j’achetais beaucoup trop de fringues, je faisais les soldes dès que je le pouvais, j’entassais les produits de beauté, je mettais 15 crèmes différentes sur mon visage, je prenais l’avion tous les mois… enfin bref, il était temps de changer certaines choses et si j’ai pas mal de choses à dire sur le sujet au niveau de la mode et de la beauté, je vais commencer par le quotidien : Les courses !

Faire ses courses dans les commerces de proximité

La première chose à amorcer pour des courses éco-responsables est d’arrêter ou de réduire ses passage dans les super/hypermarchés AKA le temple de la tentation et des packagings inutiles en tous genres, c’était clairement le gros point noir de nos courses, tout était suremballé, en quantités astronomiques et brandé, du coup on paye la marque, que cela soit une marque distributeur ou pas. Je comprends que cela soit plus simple pour beaucoup de familles mais rassurez-vous, c’est possible de faire (presque) sans ! Si les magasins Biocoop & co peuvent être considérés comme des alternatives raisonnées, de notre côté on a également arrêté d’y aller régulièrement mais juste car notre plein de course y était inévitablement plus cher qu’en allant faire nos courses dans les commerces de proximité car on était tentés par des produits dont on avait pas forcément besoin… mais ça reste une bonne solution si vous avez une famille et surtout, si vous n’habitez pas en ville. De notre côté on habite en plein centre ville donc pas de Biocoop à côté (si ce n’est un tout petit) mais plein de commerces indépendants vraiment cool donc vous allez voir que mon article va tourner autour de cette façon de fonctionner mais ce n’est évidemment pas réalisable pour tout le monde !

La viande

Arrêter la viande aura été l’une des étapes clés dans notre consommation raisonnée. De mon côté j’ai toujours aimé les animaux et depuis quelques temps, ma sensibilité ne pouvait plus à dissocier une vache et le petit chien dont je prends soin au quotidien. Mais à côté de cela il y a aussi un facteur écologique à notre arrêt de la viande. L’élevage est l’une des industries les plus polluantes et réduire voire arrêter notre consommation de viande est un geste simple pour ne plus contribuer à la plongée de notre écosystème. Ça ne résoudra pas tout, certes, mais en avoir conscience est déjà une première étape. Les faits : Un boeuf d’élevage qui nourrira quelques centaines de personnes avec sa viande consommera au cours de sa vie ce que des milliers de personnes auraient pu manger à sa place. La viande (et quand je dis viande je parle également des poissons) est une industrie néfaste qui doit être entièrement repensée et à défaut que le gouvernement ne fasse quelque chose, j’ai décidé de mon côté d’arrêter d’en consommer et un an plus tard, je ne regrette rien, ça ne me manque pas alors que j’aimais ça !

En dehors de l’aspect écologique, il faut aborder l’impact sur notre budget ! Plus de viande à acheter = un budget non-négligeable qui se débloque pour se faire plaisir ailleurs. Notre budget courses a été complètement redistribué avec ce facteur. Je pense qu’on achetait facilement pour 60€ de viande chaque mois (viande, jambon, lardons, bacon, poulets rôtis, etc), 15€ par semaine pour 2 me parait même être un budget vu à la baisse mais en tous cas, ce budget peut désormais aller ailleurs !

Arrêter la viande s’est fait de façon progressive de notre côté, j’ai toujours eu quelques carences donc il fallait faire les choses bien pour ne pas empirer les choses et nous avons d’abord trouvé des alternatives. Remplacer certaines viandes est simplement impossible niveau goût ou texture mais pour ce qui est des apports et de l’aspect, on peut en trouver facilement désormais ! On remplace souvent la viande par des protéines végétales que l’on achète en vrac chez O’bocal, c’est bluffant et se cuisine comme de la viande blanche si ce n’est qu’il faut d’abord les réhydrater en les faisant bouillir 2 minutes dans de l’eau bouillante comme des pâtes. Ensuite, à vous les recettes ! Protéines à la crème, en lasagnes, etc, c’est ce qui a été le plus simple pour nous, avant de découvrir les équivalents comme le Seitan, Tempeh, etc, mais je pense que je ferai un post dédié sur notre végétarisme sinon on ne viendra pas à bout de ce post !

Le vrac

Les courses éco-responsables passent par l’élimination de tous les déchets superflus tels que des emballages plastiques sur les aliments et les produits du quotidien ! Pour éviter cela, là encore il est préférable d’éviter les supermarchés et de préférer les courses en vrac. De notre côté on les fait chez O’bocal à Nantes mais vous pouvez aussi les faire dans les Biocoop par exemple !

Pour faire ses course en vrac il vous faut :

  • Des bocaux et boîtes en tous genres pour stocker les aliments en vrac chez vous, de mon côté j’ai acheté des Parfaits parce c’est beau et facile à ranger et des boîtes en verre pour mettre dans le frigo mais vous pouvez aussi récupérer des bocaux à droite à gauche ! Petit bonus, je les ai personnalisés avec une dymo dont voici le lien, c’est assez compliqué à trouver à prix abordable alors j’ai fini par l’acheter sur Amazon (personne n’est parfait) !
  • Des petits sacs en tissu pour stocker vos aliments secs le temps de faire vos courses. Ça ne pèse rien donc c’est pratique pour peser en magasin et ensuite vous videz le contenu dans vos bocaux et boîtes une fois chez vous. Vous pouvez aussi y mettre vos fruits et légumes en vrac.
  • Des totes bags pour transporter vos courses et éviter les sacs en plastique, j’essaye d’en avoir toujours un dans mon sac.
  • Des bee’s wraps AKA du tissu imbibé de cire d’abeille (que vous pouvez faire maison ou acheter tout fait) pour emballer tout ce qui ne va pas dans des bocaux/boîtes, c’est une bonne alternative au papier alu ou sulfurisé et permet d’emballer les aliments comme le fromage, de couvrir vos plats, emballer vos fruits entamés, etc !

Dans les boutiques vrac, on trouve des aliments secs comme les pâtes, le riz, les céréales, etc mais aussi souvent de la lessive, des cosmétiques… Tout y est bio et en vrac, sans contenants, il faut donc venir avec les vôtres ou en prendre sur place. Si vous comparez les prix, vous vous rendrez vite compte que tout y est moins cher qu’en supermarché, on s’en tire pour presque rien à chaque fois alors qu’on y fait nos courses pour 2 à 3 semaines. De notre côté, chez O’bocal on achète :

  • Certains produits d’entretien en ramenant nos anciens contenants pour les remplir comme notre lessive, notre lave-mains, le liquide vaisselle… Ils sont bons marché, naturels et « neutres », je pense qu’on fera notre lessive nous-même par la suite !
  • Nos pâtes, riz, semoule, millet, farines, céréales, fruits secs, épices… Il y a un large choix et cela permet de prendre la quantité nécessaire à chaque fois. Perso on remplit nos bocaux pour en avoir pour un moment. Avantage, ce sont des produits de qualité, bio, peu onéreux, on a donc le meilleur des rapports qualité/prix possible par rapport aux supermarchés où l’on doit toujours tout comparer. Ici, un produit, un prix et on a rarement vérifié les compositions.
  • Nos huiles et vinaigres, on a vidé nos contenants d’origine il y a peu et on peut désormais tout remplir en vrac désormais !
  • Des accessoires et produits de la vie quotidienne durables comme des serviettes lavables pour les règles, des pailles en inox, des éponges recyclées, des cotons démaquillants lavables et pas mal d’autres choses réutilisables à l’infini !

On peut vraiment pratiquement tout acheter en vrac, une fois vos habitudes et les bons contenants trouvés, ça se fait tout seul ! On mettait un peu de temps au début, on venait même avec nos bocaux mais désormais, on amène nos petits sachets en tissu (on en a une douzaine), on met tout dedans et on passe en caisse, on ne fait le tri qu’une fois à la maison en déversant le tout dans les bocaux et contenants ! Il faut penser pratique, durable et logique et tout se passera bien 😉 Personnellement on a bien mis 2/3 mois à trouver nos habitudes mais une fois qu’on avait trouvé les bons contenants, on était rodés ! Par ailleurs, si vous avez des enfants, je pense honnêtement que ça les « amusera » de faire ça avec vous, ça fait un peu « jeu de la marchande » et moi-même je trouve ça assez ludique et ça a carrément de l’allure dans une cuisine tous ces bocaux bien rangés !

Les fruits et légumes

C’est sûrement le plus simple des gestes à faire ! On achète nos fruits et légumes chez Bionant’, un maraîcher bio qui a une boutique physique juste à côté de chez nous et c’est super pratique !

Je pense que beaucoup d’entre vous préfèrent les marchés mais Bionant’ est beaucoup plus pratique pour nous. C’est à côté, on peut payer par CB, tout est bio, local (exceptés les quelques fruits et légumes exotiques évidemment mais ils viennent toujours du plus près possible) donc dès qu’il nous manque quelque chose, on peut y aller ! On mange nettement plus de fruits et légumes depuis qu’on achète tout là bas et c’est clairement très abordable même si c’est certainement plus cher que sur un marché classique (on omettra le marché de Talensac). La seule raison pour laquelle on aimerait aller sur le marché est que Graines d’ici reprend votre compost ! Je pense qu’on essaiera de le faire car c’est tout ce qui nous manque pour mieux recycler !

Pour ce qui est des systèmes de livraison de fruits et légumes, je ne suis pour ma part pas fan… on a testé pendant un moment mais le fait de se faire livrer n’est pas très écolo et aller dans un point relais à chaque fois nous prendrait plus de temps que d’aller chez Bionant’, sans parler du fait que j’aime choisir mes fruits et légumes donc le maraîcher est parfait ! On achète nos légumes une fois par semaine en général, on fait donc au mieux pour les conserver et on en gâche pratiquement jamais.

On essaye toujours de séparer les fruits qui risquent de se faire pourrir entre eux, les avocats par exemple font tout pourrir autour d’eux donc ils sont toujours à part ! Je mets ensuite toutes nos pommes (j’en consomme 3/4 par jours) dans une corbeille et les légumes vont au frigo ! On a pratiquement plus rien dans notre frigo donc on en profite pour stocker les légumes dedans afin de les conserver plus longtemps.

En revenant de nos courses, dès qu’on le peut, on coupe nos légumes et on les met dans des boîtes afin de faciliter leur conservation et de les utiliser plus facilement dans nos recettes. Pas besoin d’éplucher nos légumes à chaque fois qu’on veut en cuisiner, ils sont déjà tout prêts dans nos boîtes en verre IKEA fermées hermétiquement. C’est là aussi un peu d’organisation mais ça prend honnêtement beaucoup moins de temps que si vous les épluchez à chaque fois que vous cuisinez et ça incite vraiment à en utiliser dans ses recettes car finie la flemme de couper les légumes ! C’est vraiment mon astuce préférée pour consommer des légumes (ma vie est fascinante hein ?), on fait ça avec les carottes, le brocolis et tout ce qui ne se conserve pas très bien et se cuisine facilement. On fait de même avec la salade que l’on prépare dès qu’on l’achète pour éviter de la perdre et nous pousser à en manger plus souvent ! Ça marche vraiment, on a plus gâché aucun légume depuis un moment et on en mange beaucoup plus qu’avant ! LA bonne astuce qui fait gagner du temps au quotidien !

Les produits laitiers et fromages

Derniers achats, les produits laitiers ! On en consomme très peu, Julien achète des petits desserts Lait 2 Vache de temps en temps en supermarché mais de mon côté je ne mange jamais de dessert ou de yaourt donc les produits laitiers ne sont pas trop un problème dans nos courses… mais ce sont habituellement des produits qui sont source de pas mal de déchets… cartons autour des yaourts, sachets d’emmental, etc… du coup on est aussi passés au commerce de quartier pour les laitages !

Pour le lait, on continue de l’acheter dans des « supermarchés » classiques type Monoprix, on achète nos laits végétaux un peu partout mais on en consomme là aussi très peu donc quand on en a besoin, on achète au plus simple sans trop se poser de questions mais on aimerait beaucoup pour l’acheter en vrac !

On achète notre crème fraîche, le fromage blanc, l’emmental râpé et le parmesan en vrac dans notre crèmerie de quartier « La crèmerie des Carmélites », la meilleure de Nantes à mon sens et ils acceptent les contenants perso ! On amène donc nos boîtes en verre et nos bees wrap chez le fromager pour éviter les papiers à fromages et les sachets pour le fromage râpé et c’est MILLE FOIS meilleur et tellement cool de pouvoir repartir sans déchets inutiles !

Pour les fromages, les bees wraps sont vraiment parfaits, on met ensuite nos différents fromages dans une grosse boîte en verre hermétique dans le frigo pour éviter les odeurs et le tour est joué ! On a pour le moment investi dans 3 bees wraps seulement mais on aimerait en avoir 6 pour pouvoir limiter l’utilisation du papier aluminium à la maison (pour couvrir les plats, etc), en attendant, les boîtes hermétiques en verre remplissent ce rôle. Les IKEA en verre sont vraiment pas mal, on peut les mettre au four, au micro-ondes, au congélateur et au frigo, on a acheté que ça pour le frigo est c’est idéal, durable et pas cher !

Le budget et le temps

Faire ses courses dans des commerces de proximité et bio n’est pas synonyme de courses chères, de notre côté on a considérablement réduit le coût de nos courses depuis qu’on est passé au vrac ! De 120€ de courses par semaine environ, on est passés à environ 80€ de courses.

25€ de fruits et légumes chez le maraîcher

15€ de fromage et produits laitiers chez le crémier

10€ de courses en vrac (on en a souvent pour 20€ chez O’bocal mais un plein en vrac nous fait souvent 3 semaines)

10€ chez Tree House (30€ toutes les 3 semaines environ)

20€ par semaine chez Monoprix, Naturalia, Biocoop ou autres supermarchés dans le centre pour les choses qu’on ne peut pas acheter en vrac ou qu’on ne fait pas nous-même par flemme (PQ, pâtes à tartes, etc).

Acheter en vrac permet de faire des économies car on achète uniquement ce dont on a besoin ! Pas de superflu, pas de packagings qui coûtent cher, pas de plats préparés, ce n’est vraiment pas un truc de bobo/parisien/écolo. C’est une organisation, ça demande de cuisiner un peu plus mais personnellement c’est ce qui nous a enfin donné envie de nous mettre à la cuisine ! On a de bonnes choses à cuisiner, des aliments simples, c’est vraiment une façon de redécouvrir la cuisine.

En plus des économies, on a également réduit notre temps de course ! Ça peut paraître improbable quand on voit que l’on va dans plus de 3 boutiques différentes mais le choix n’y est pas le même que dans un supermarché donc on rentre, on achète ce dont on a besoin et on ressort. On passe environ 10 minutes chez O’bocal, 5 minutes chez le crémier et 5 minutes au maraîcher + les 10 minutes éventuelles chez Monoprix pour les courses en rab alors qu’on passait plus d’une heure à faire nos courses chez Leclerc à l’époque…

Une fois à la maison, on arrive, on déballe tout et on range dans les bocaux, ça prend bien 10 minutes mais rien d’insurmontable ou de pire que de déballer ses courses de supermarché… et nettement plus simple à ranger vu qu’il n’y a que peu de contenants, notre frigo s’est nettement vidé depuis et cela nous permet de mieux ranger ! On a désormais une cuisine qui contient ce dont on a besoin, on ne gâche plus rien, on n’achète rien de superflu et on se fait plaisir, on achète de bons fromages, de bons légumes qui ont du goût, c’est une autre façon de faire ses courses, plus fastidieuse mais économique, rapide (plus qu’on ne le pense, vraiment) et ludique. On aurait du mal à refaire nos courses comme avant aujourd’hui !

J’espère que ce post vous aidera à faire vos courses autrement, en attendant, je vous ai fait une petite liste de nos commerces favoris à Nantes pour ceux qui sont d’ici ! Et n’hésitez pas si vous avez des questions 🙂

Nos courses à Nantes

Maraîchers

Bio Nant’ : Fruits et légumes locaux et bio, ils ont plusieurs boutiques dans Nantes dont une à Cathédrale.

Graines d’ici : Fruits et légumes locaux et bio, ils sont présents sur le marché de Talensac ou en livraison/points de retrait, ils permettent même de se débarrasser de son compost.

Crémerie

La Crémerie des Carmélites : Une excellente crèmerie qui accepte vos contenants pour acheter en vrac votre fromage à la coupe, emmental râpé, crème fraîche, fromage blanc, etc.

En vrac

O’bocal : La meilleure boutique vrac sur Nantes ! Ils ont de tout, des épices aux pâtes en passant par la lessive, les protéines végétales, soins, huiles, etc. LA référence ! Vous pouvez même y acheter vos bocaux à prix très raisonnables ou en récupérer des clients précédents.

Biocoop (plusieurs adresses partout dans Nantes) : La référence du supermarché bio, ils ont de nombreuses références et ont un beau rayon vrac en général. Vous ne pouvez pas y amener vos bocaux mais les sachets réutilisables sont autorisés.

Naturalia : En plein centre ville, il est idéal pour dépanner le dimanche matin (oeufs, vrac) mais cher et il dépend des magasins Monoprix.

Pour les végétariens/vegans

Tree House : La référence à Nantes, on y achète tous nos équivalents de saucisses, fromages vegan, protéines végétales, on y trouve vraiment tout ce qu’il faut pour une alimentation végétarienne/vegan, la boutique est petite mais très complète et les produits y sont très abordables (presque toujours moins chers que Biocoop, Naturalia, etc) et on y trouve également les produits de La Riflette, une charcuterie vegan Nantaise habituellement présente sur le marché de Zola !

About Marine

J'ai 27 ans et des cheveux qui changent de couleur au gré de mon humeur. J'aime les rouges à lèvres, les chaussures, les voyages, la musique et les tatouages.

You May Also Like

6 comments on “Nos courses éco-responsables

  1. Hello ! Merci d’avoir fait cet article, j’ai pu découvrir quelques boutiques que je ne connaissais pas dans Nantes. Je vais pouvoir changer mes habitudes petit à petit !
    Bonne soirée
    Audrey

  2. Ton article me donne vraiment envie! C’est déjà en projet pour nous mais manque de place clairement pour l’instant, mais je pense qu’aux prochaines courses on passera d’abord par le Biocoop 🙂
    Petite question: le sec dans les bocaux en verre, doit-on obligatoirement le ranger dans un placard? Ou peut-on le laisser à la lumière? (les pâtes, le riz, les céréales, etc…)

    Merci!

    • Tu peux en effet les laisser à la lumière du jour, pas en plein soleil évidemment mais ça supporte autant la chaleur et la lumière que les sachets de pâtes habituels 🙂

      • Ah c’est chouette ça, merci beaucoup pour ta réponse! Ça m’aide énormément 🙂
        Belle journée à toi!

  3. Bonjour ! C’est très complet ! Nous sommes nous sommes passés au zéro déchet il y a bientôt quatre ans. Je te rejoins pour le temps des courses : il faut faire plusieurs magasins, mais en une heure tout est terminé (et nous sommes 5 à la maison). Par contre ça demande une complète réorganisation de la façon de cuisiner. Pour les laits végétaux, tu pourrais les faire toi-même ? Ce n’est ni compliqué ni long.

    • Oui on va sûrement essayer d’en faire mais pour le peu qu’on en consomme je me tâte, il faudrait que je trouve une recette pour essayer 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *