Le voyage de Baguette

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux ou que vous avez lu cet article, vous êtes au courant que nous avons adopté un petit chien lors de nos dernières vacances en Californie ! Vous avez depuis été très nombreu.x.ses à me poser des questions sur notre voyage depuis les États-Unis alors je me suis dit qu’un article ne serait pas de trop pour vous raconter la suite de cette folle aventure et un autre article suivra dans la semaine pour vous raconter son arrivée à la maison !

Dans mon dernier article, nous nous étions arrêtés à notre retour à Nantes, sans chien et je devais repartir 15 jours plus tard pour Los Angeles afin de récupérer Baguette. J’appréhendais beaucoup ce voyage, nous n’avions connu Baguette qu’une semaine et même si nous avions partagé beaucoup de choses sur cette semaine, nous ne la connaissions pas vraiment et nous allions lui demander de voyager pendant toute une journée dans des conditions pas toujours évidentes après avoir été séparée de nous pendant 2 semaines.

Le jour J

Le 10 novembre, le moment était venu, j’ai pris un train direct Nantes – CDG (cher mais direct et plus rapide/rassurant), je suis arrivée avec 4h d’avance à l’aéroport, seule, stressée et déjà fatiguée rien qu’à savoir tout ce qui m’attendait. Je suis partie sans bagage en soute, ça me faisait moins de choses à gérer mais j’avais du faire tenir tous mes bagages pour les 4 jours suivant dans un sac à dos.

J’avais réservé mon vol direct Paris – Los Angeles via Delta et je n’ai pas été déçue encore une fois, c’est réellement la meilleure compagnie que j’ai pu prendre. Les films à bord sont cool, le plat végétarien est bon et l’équipe à bord, toujours aimable et gentille. Je suis arrivée 11h plus tard, pas si fatiguée que ça. J’ai pris un Lyft (moins cher qu’un Uber) et suis allée récupérer Baguette directement chez la vétérinaire chez qui nous l’avions laissé pour ces 2 dernières semaines. J’étais à la fois surexcitée et stressée mais les retrouvailles ont été à la hauteur de mes attentes, elle m’a sauté dans les bras et m’a fait des bisous pendant bien 5 minutes. Je commençais à être assez fatiguée donc avec la vétérinaire nous avons décidé de nous voir plus tard pendant mon séjour afin de parler de Baguette. J’ai donc commandé un autre Lyft direction notre motel 6 à côté de l’aéroport. Le motel n’était pas fou mais mon budget serré ne me permettait pas de rester dans un « vrai » hôtel. Au moins, il était propre, spacieux et les chiens y étaient acceptés sans supplément.

Le premier soir, nous nous sommes couchées directement, je l’ai fait monter sur le lit pour la rassurer et nous nous sommes endormies très vite, toutes les deux rassurées par ces retrouvailles. Le lendemain, nous avons un peu accusé le coup, Baguette avait besoin d’être rassurée, calmée et apaisée, nous sommes donc restées à l’hôtel toute la journée à faire des câlins et des mini-balades dans le but d’être en forme le lendemain.

Los Angeles

Je suis restée 3 jours sur place, le bureau du ministère de l’agriculture n’étant ouvert qu’en semaine, j’avais besoin d’être là un jour ouvré et coup de malchance, le lundi que j’avais prévu sur place était… férié. La vétérinaire devait recevoir les papiers à temps pour que je n’ai pas besoin d’y aller mais le jour férié a là également, tout remis en cause. Je n’aurais donc que le mardi matin avant de prendre l’avion (nous décollions à 12h30) pour gérer toute la paperasse à faire, sans aucun moyen de prendre rendez-vous pour le faire rapidement. La vétérinaire m’a rassurée en me disant qu’en y allant à l’ouverture, je n’aurais pas de soucis et que dans le cas contraire, elle avait des contacts qui feraient tout pour que j’ai les papiers à temps.

Qu’à cela ne tienne, je n’allais pas laisser le stress gâcher notre seule journée pleine restante à Los Angeles ! Ça serait sûrement le dernier jour que Baguette passerait ici du coup j’ai tenu à en profiter. En fin de matinée, nous avons filé à Abbot Kinney, ma rue préférée à Los Angeles où l’on trouve des boutiques indépendantes super cool et pas mal de restaurants végétariens. J’ai mangé un avocado toast avec du faux bacon aux haricots (une tuerie) chez Butcher’s Daughter et après quelques boutiques pour s’inspirer (sans acheter), nous avons ensuite continué notre balade vers Venice Beach qui n’est qu’à 15 minutes de marche d’Abbot Kinney. On s’est baladé le long de Venice Beach jusqu’à Santa Monica, on a profité de la plage on a croisé TOM FELTON (Draco Malfoy dans les films Harry Potter), il était avec son chien, sur son skate, il a regardé Baguette (ce dog lover) et je ne m’en remets pas.

Après ça, je voulais aller faire un tour dans Hollywood, on a donc sauté dans un autre Lyft pour une heure de voiture, direction Hollywood ! Nous nous sommes arrêtés en bas des collines pour marcher jusqu’au Griffith Observatory. Cela prend 30 minutes à tout casser depuis le départ de trail le plus facile et c’était une balade très chouette à faire avec Baguette ! J’ai eu peur de louper le coucher de soleil mais nous sommes arrivées juste à temps et quel spectacle ! Le ciel était magnifique, rose et embrumé, malheureusement en partie à cause des feux qui ont embrasé Los Angeles ces dernières semaines… Je n’ai pas pu m’empêcher de verser une larme. De soulagement et de joie. C’était un joli moment, quelques personnes sont venus m’aborder pour parler (Baguette attire les foules) et c’était très chouette. Après cela nous sommes allés rejoindre la vétérinaire qui avait gardé Baguette ces 15 derniers jours afin d’échanger un peu et c’était aussi une belle soirée !

Los Angeles - Paris

Le lendemain matin, réveil de bonne heure pour être à la première heure (7h30) devant le bureau de l’USDA pour les papiers de Baguette, 4 personnes étaient déjà devant moi sans rendez-vous, j’ai commencé à stresser un peu mais je me suis dit que tout irait assez vite. À l’ouverture, j’ai pris un ticket et j’ai attendu pas moins d’une heure et demi avant que cela soit mon tour. Ils ont pris les papiers et les ont gardé pour les faire signer… j’ai alors attendu une autre heure pour récupérer mes papiers signés. J’étais ok niveau timing mais je me serais bien passée de ce temps perdu. Heureusement, nous étions juste à côté de l’aéroport, j’ai pris un dernier Lyft pour nous y emmener et une fois à l’aéroport, tout est au final allé très vite. Je n’avais pas de bagage en soute, ce qui a pas mal accéléré les choses et surtout, tout était en règles. Nous avons été escortées durant tout le long du protocole de sécurité à l’aéroport afin que Baguette ne pose pas de problème à un autre voyageur (ils font ça avec les voyageurs qui ont des chiens quand l’aéroport n’est pas blindé) et c’était super appréciable. La personne de la sécurité a libéré le chemin devant moi afin que Baguette puisse passer la sécurité avec moi rapidement et également sans croiser de chiens policiers. Nous avons passé le tout en même pas 20 minutes et la personne de la sécurité nous a montré la zone où Baguette pourrait faire pipi/caca avant de prendre l’avion. L’aéroport de Los Angeles comprend plusieurs zones de « pet relief » et c’est super appréciable de ne pas avoir à s’inquiéter de si son chien va faire pipi à bord de l’avion…

Une fois cette étape passée, quelques pipis faits, nous avons embarqué pour notre vol de 11h. Baguette avait le droit de voyager avec moi en cabine grâce à la compagnie Delta à condition de rester sage dans son sac de voyage. Nous avons été surclassées et j’ai donc pu la mettre confortablement à mes pieds en ouvrant le dessus de son petit sac. La vétérinaire m’avait donné un comprimé à lui donner pour la calmer et il a semblé faire effet, elle a dormi pendant 10h et seule la dernière heure a été un peu compliquée, elle s’est réveillée et ne voulait plus vraiment se coucher… ce que je peux comprendre après 10h dans un petit sac. J’ai réussi à l’apaiser pour cette dernière heure à coups de friandises en priant pour que l’avion atterrisse vite. Nous sommes arrivés à l’heure et la suite a été une mission anti-pipi. Il fallait que j’évite qu’elle fasse pipi avant d’être sorties de l’aéroport, il faudrait donc passer le contrôle des passeports, la douane et arriver jusqu’à la sortie sans accident. Elle a au final assuré et n’a fait pipi qu’une fois sortie, à côté des taxis.

Paris - Nantes

Il a ensuite fallu attendre notre train pour Nantes… J’ai échangé nos billets pour un train qui partait plus tôt de l’aéroport et nous avons du attendre tout de même près de 2h dans la gare avec un froid pas possible et Baguette qui ne parvenait plus à contenir son calme. Ça a été très difficile à ce moment là, j’étais claquée, j’avais froid (je suis partie avec une veste en jean sur le dos par 12 degrés et suis rentrée par 5 degrés), Baguette était surexcitée et je recevais des mails pour le travail que je ne pouvais pas traiter immédiatement. J’ai failli fondre en larmes en plein hall de gare, surmenée par notre voyage et ces 3 jours pleins d’émotions et de stress et juste à ce moment là, un homme est venu me voir (sans mauvaises intentions), se rendant compte que j’avais du mal à contenir Baguette. Voir quelqu’un s’approcher de nous l’a divertie et l’a un peu calmée. J’ai posé sa couverture au sol et elle a fini par se poser. Il était ensuite l’heure de prendre le train et par chance, elle a dormi pendant 3h dans mes bras sans bouger. Je me suis endormie également et à mon réveil, un couple de personnes âgées nous regardaient avec un grand sourire et des « mooooooh ».

Arrivées à Nantes, Nunien nous attendait sur le quai de la gare pour accueillir Baguette comme il se devait et elle ne l’avait pas oublié non plus ♡

Je reviens par ici dans quelques jours pour la suite… à très vite !

About Marine

Blogueuse & Photographe. J'ai crée "Les dessous de Marine" en 2009 pour écrire sur les sujets que j'aime. Aujourd'hui, je parle de mode, beauté, voyage et bouffe avec une approche éco-responsable.

One comment

  1. Heureuse de lire que tout c’est bien passé ! Je me posais la question à propos de ton périple et j’ai hâte de connaître la suite ! Rencontre avec Bertie et adaptation de la petite Californienne à la vie Nantaise !
    À bientôt !
    Célia

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *