Comment j’entretiens mon roux ?

Après 5 ans de décolorations pour être blonde, j’ai décidé de faire une petite pause afin de prendre soin de mes cheveux. Ne souhaitant pas revenir à mon châtain foncé, j’ai décidé de faire un entre-deux et de devenir rousse ! Si j’ai un peu flippé lors de la pause de ma coloration, j’ai finalement été directement ravie de ma couleur qui parait presque naturelle ! Vous avez été pas mal à me demander comment j’entretenais cette couleur, réputée pour être dure à entretenir alors voici ma routine capillaire !

Je suis brune au naturel mais avant d’être rousse, comme je le disais au dessus, j’ai été blonde pendant 5 ans. Pour limiter l’entretien de mon blond et limiter les décolorations (et aussi éviter de passer 5h chez le coiffeur et de dépenser 150€ toutes les 6 semaines), j’ai décidé de passer au roux ! Je vous mets le récapitulatif des produits dont je parlerai dans l’article juste en dessous pour vous faciliter la tâche. À savoir que vous n’avez pas forcément besoin de tout ça. De mon côté j’alterne souvent et je teste aussi des shampooings solides pour limiter les bouteilles mais j’en reviens toujours à cette liste. Certains produits sont basiques et servent à d’autres chose (huile de coco, aloe vera), d’autres me servent à chaque shampoing et certains sont des achats ponctuels (colorations par exemple ou soins intenses) donc n’hésitez pas à lire tout l’article pour récupérer uniquement les produits dont vous auriez besoin 🙂

Du blond au roux

J’ai eu pas mal d’expérience en décolorations avec mes 5 ans de blondeur et de colorations pastels en tous genres mais je dois dire que cela me fait toujours un peu peur de faire les choses moi-même ! Je me suis dit que je ne risquais pas grand chose cependant. J’étais blonde et je voulais passer au roux, je suis donc allée acheter une coloration rousse chez Monoprix. J’ai opté pour la Préférence Infinia Mango et elle s’est révélée être parfaite sur mon blond ! Pas orange mais bien cuivrée, à noter cependant que j’avais un blond bien cendré, pas trop jaune donc je pense que c’était nickel pour colorer dessus ! Si vous avez un doute pour une première, allez chez un coiffeur, un roux ne coûte pas aussi cher qu’un blond et ça vous permettra d’avoir une bonne base que vous pourrez entretenir seul.e par la suite !

Du brun au roux

Depuis, je dois entretenir mon roux différemment car je ne suis plus blonde. Mes racines qui repoussent sont brunes et je dois donc décolorer pour obtenir un joli roux intense sans pour autant abimer le roux que j’ai sur mes longueurs. Pas besoin d’une décoloration aussi forte que pour passer au blond, de mon côté j’opte simplement pour une patine car elle contient un peu de peroxyde qui permet de décolorer suffisamment mais pas trop non plus ! En gros, si vous voulez un roux, vous avez peu de chance de vous tromper et de trop décolorer ! Mon petit secret, j’utilise la coloration/patine Préférence Rose Gold Blond ! Cette coloration rose gold est à la base conçue pour donner des reflets roses sur des cheveux blonds mais sur les cheveux châtains foncés, elle décolore juste suffisamment pour donner un roux, pas trop clair et bien cuivré. Et si le résultat est trop rosé, je repigmente la zone décolorée avec mon repigmentant Bright Copper de Maria Nila et le tour est joué ! Pour récapituler les étapes donc :

– Si les cheveux sont châtains ou bruns (pas plus clairs qu’un roux en somme), on décolore avec la coloration rose gold pour obtenir une base de roux. On respecte le temps de pose. Si vos cheveux sont plus clairs qu’un châtain moyen/foncé et que vous cherchez juste à avoir une légère décoloration, laissez poser 15 minutes de moins.

Si vous avez seulement vos racines à décolorer en roux, on pose la patine simplement sur les racines, c’est ce que je fais de mon côté pour entretenir mon roux, je le fais une fois par mois environ pour éviter un effet racines brunes ! Je ne pose donc pas la patine sur mes longueurs pour éviter de les décolorer et de les abimer alors qu’elles sont déjà rousses. Exception faite quand je veux apporter un peu de lumière dans ma couleur trop « uniforme », à ce moment là je pose un peu de patine sur mes pointes pendant 10 minutes et voilà, les pointes plus claires apporteront de la profondeur à la couleur !

– Et petite précision, si le roux obtenu suite à la patine rose gold est trop rosé, on repigmente avec le repigmentant Maria Nila Bright Copper ou un autre repigmentant roux (ou une coloration rousse mais c’est à usage unique, le repigmentant s’utilise pendant des mois) et hop, on a son roux ! Je le fais poser sur toute la tête pendant 10 minutes et je rince ! Et voilà, ma coloration rousse ou ma retouche racine est faite et le tout est uniforme ! Cette patine prend 30 minutes à poser et c’est vraiment plus simple que ça n’y parait !

Ma routine cheveux

Une fois que vos cheveux sont roux, c’est assez facile à entretenir contrairement à ce que l’on pourrait penser ! Certes, la couleur rousse perd facilement en intensité mais avec le bon repigmentant, ce n’est plus un problème ! Voilà ma routine cheveux sur une semaine pour vous donner une petite idée de ce qu’il faut faire pour préserver la couleur.

– 1er shampoing de la semaine : Shampoing Lush + Repigmentant Maria Nila + Huile d’argan Maria Nila

– 2ème shampoing de la semaine : Shampoing Maria Nila Repair + Après-shampoing Maria Nila Repair + Huile d’argan Maria Nila

– Si besoin d’un autre lavage dans la semaine : Shampoing sec Shampur d’Aveda. L’étape clé de votre coloration rousse va être de ne pas multiplier les lavages car à chaque lavage = la couleur part. L’idée est donc d’espacer au mieux les lavages pour se laver les cheveux uniquement tous les 3 jours minimum ! Pensez donc au shampoing sec pour arriver à cette fréquence !

Comme vous pouvez le voir, j’alterne mes shampoings et soins. Un lavage, j’utilise un shampoing hydratant qui va booster ma couleur + le repigmentant qui va raviver ma couleur et l’autre shampoing, j’utilise un shampoing et après-shampoing nourrissants pour préserver mes cheveux ! L’huile d’argan quant à elle permet de mieux coiffer mes cheveux, de les protéger de la chaleur d’un éventuel coup de sèche-cheveux et de les faire briller. À noter par ailleurs que j’essaye de limiter l’utilisation de chaleur sur mes cheveux, j’essaye donc de les laisser plus fréquemment au naturel sans les sécher/lisser mais quand je le souhaite, j’utilise une brosse chauffante (celle-ci) pour un joli brushing sans galère et pour limiter l’apport de chaleur !

Les shampoings

– Le shampoing Lush Jason and the argan oil est l’un des plus cleans de chez Lush. Je n’utilisais plus leurs produits car ils contiennent des SLS mais au final dans les shampooings solides la quantité est très négligeable et les SLS pas en contact direct avec votre peau puisqu’on applique seulement la « mousse » du shampoing solide, je vous laisse lire cet article de Lush qui parle des SLS dans leurs produits. J’ai choisi ce shampoing car il est très hydratant, il va apporter de la force à vos cheveux et booster la coloration. Il est par ailleurs très économe, un shampoing Lush à 9€ me fait environ 3 mois et celui-ci est le seul shampoing solide qui ait trouvé grâce à mes yeux, tous les autres m’asséchaient les cheveux en seulement quelques shampoings… Ici c’est le 2ème que j’achète et il me convient toujours parfaitement. Je continuerai cependant à chercher la perle rare des shampoings solides mais j’avoue qu’après en avoir testé une dizaine de toutes marques, j’ai un peu désespéré… Et mes cheveux décolorés ont besoin de soin.

– Le shampoing Repair de Maria Nila. Il est sans paraben, silicone ni trop de saloperies et il est en plus vegan et cruelty free ! C’est le meilleur shampoing en bouteille que j’ai pu tester pour les cheveux colorés et/ou abîmés. Il n’est pas bio ou à 100% clean mais il me convient. Il permet de gainer le cheveux, de préserver leur force et ne les alourdit pas ! Ici sur la photo c’est un petit format mais sachez qu’il existe en très grand format, que j’achète habituellement (ici c’est la bouteille que m’avait envoyé la marque pour test), ce qui permet alors de faire des économies et de limiter les déchets car je dois acheter une grosse bouteille tous les 9/10 mois !

– Le shampoing sec Shampur d’Aveda. Je suis dingue de cette marque qui fait des produits de qualité accessibles facilement (car vendus chez Sephora), très bien niveau compo (mais encore une fois, ce n’est ni bio ni 100% naturel), cruelty free et conçus aux USA dans des usines utilisant uniquement l’énergie éolienne ! J’ai beaucoup utilisé leur gamme Damage Remedy mais je l’ai remplacée par la gamme Repair de Maria Nila, moins chère et dispo en très grand format. Cependant, j’utilise toujours le shampoing sec que j’ai depuis… 1 an et demi ? C’est le truc inépuisable, j’en suis à peine la moitié du flacon ! La prochaine fois je le ferai maison car c’est assez simple mais je dois dire que celui-ci a encore de beaux jours devant lui alors je ne vais pas le jeter 🙂 Il ne contient pas de gaz et s’utilise simplement en pressant le tube. Il s’applique facilement, son odeur est légère et il ne laisse pas de « traces » blanches dans les cheveux. Je le préfère largement à tous ceux que j’ai pu tester jusqu’à présent et le fait qu’il ne contienne pas de gaz est un gros atout écologique ! Je pense d’ailleurs que je réutiliserai le contenant pour mon futur shampooing sec maison car on peut l’ouvrir facilement (bon point) !

Repigmenter et entretenir sa couleur

– Le repigmentant « Bright Copper » de Maria Nila. Le repigmentant est l’étape clé de votre coloration rousse, ils va éviter que votre couleur ne se barre en une semaine chrono ! Après votre shampoing, vous appliquez le repigmentant comme un masque, vous laissez poser 5/10min et le tour est joué, la couleur est ravivée ! De mon côté, mon préféré est le repigmentant Bright Copper de Maria Nila, il ravive la couleur pendant bien 4/5 shampoings et il est très économe, je garde le mien souvent plus de 5 mois ! Les repigmentants de la marque sont excellents, ils sont bien niveau compo, cruelty free et vegan, j’en utilisais déjà quand j’étais blonde et cela fait presque 2 ans maintenant que je suis cliente de la marque. De temps en temps Maria Nila m’envoie des petits colis en cadeau mais c’est une marque que je rachète à chaque fois que mes bouteilles sont finies ! Si votre roux est plus « rouge » que le mien par ailleurs, prenez le repigmentant « autumn red » de la marque et si votre roux est plus « pêche », plus clair, prenez le « Peach » ! Pour un gros coup de boost à votre couleur, vous pouvez aussi appliquer le repigmentant sur cheveux secs avant votre shampoing et laisser poser 30 minutes, ça redonnera vraiment de la couleur mais de mon côté je préfère l’utiliser plus régulièrement et en mode « soin ».

– L’après-shampoing Repair Maria Nila. Je l’utilise en complément du shampoing de la même gamme et il est parfait. Il fait les cheveux doux en 3min chrono et ne graisse pas les cheveux. Comme le shampoing, il existe en grand format et du coup je n’en rachète que tous les 6/8 mois car il en faut en plus très peu à chaque utilisation ! Maria Nila est vraiment une marque très bien pensée. Elle n’est pas totalement clean mais permet à ceux qui ont quelques convictions d’avoir un bon produit, en grand format économique et facilement accessible (les produits sont vendus chez Bleu Libellule).

Les soins

– L’huile d’argan Maria Nila True Soft. Je l’ai depuis plus de 2 ans et n’en vois pas le bout alors que je l’utilise pratiquement tous les jours ! Mon beau-père m’avait ramené de la véritable huile d’argan du Maroc mais je ne l’utilise pas encore car je préfère terminer celle-ci avant qui est PARFAITE. La texture est trop chouette, elle ne graisse pas les cheveux, démêle et les fais briller ! J’applique une petite noisette sur mes pointes après chaque douche avant de me sécher les cheveux et je vois clairement la différence quand je n’en mets pas. Il ne faut en revanche pas avoir la main trop lourde car comme toutes les huiles, elle peut vite alourdir le cheveu.

– Le masque Structure Repair Maria Nila. Ce masque, s’il fait partie de ma gamme/marque préférée n’est selon moi pas indispensable ! Je l’ai reçu en même temps que la gamme et l’utilise de temps en temps mais je n’ai, de mon côté, pas besoin d’une nutrition aussi intense et je préfère utiliser des produits totalement naturels pour les masques car c’est le plus simple ! Il est en revanche très efficace, il fait les cheveux doux, les démêle parfaitement et ne les alourdit pas mais clairement, ce n’est pas un indispensable à moins que vous aimiez utiliser les gammes complètes à chaque fois !

– L’huile de coco. Mon huile favorite pour faire des masques ! L’huile de coco me permet de nourrir mes cheveux en profondeur lorsqu’ils sont un peu ternes ! J’applique l’huile avant de me coucher sur les cheveux et je la rince lors de mon shampoing le lendemain matin ! De mon côté j’achète un gros pot en verre qui me fait souvent l’année et c’est mon option favorite pour les soins, que ce soit pour le corps, le visage ou les cheveux, mon huile de coco me sert à tout !

– Le gel d’aloe vera. J’utilise surtout l’aloe vera pour le visage (en crème hydratante au quotidien) et le corps mais le gel fait également des miracles sur les cheveux. Vous trouverez mon article complet sur le gel d’aloe vera ici. En gros, le gel me sert de « gel coiffant », il permet de discipliner les cheveux au quotidien en les coiffant mais les hydrate également très bien, cela permet de ne pas assécher les cheveux avec des produits coiffants souvent mauvais pour le cheveu ! Petit plus, il agit en protecteur contre les UV l’été et empêche de cramer ses cheveux pendant les vacances 🙂

– La Tangle Teezer ou la brosse indispensable à avoir ! Certes elle est en plastique mais elle est aussi durable (j’ai la mienne depuis près de 10 ans) et je m’en sers aussi bien sous la douche pour démêler en douceur qu’au quotidien. La brosse permet de coiffer sans abîmer les cheveux et je ne pourrais plus m’en passer !

Voilà donc mon petit récapitulatif pour une chevelure rousse entretenue et vive ! Si cela peut paraître compliqué vu la longueur de mon article, c’est en réalité très simple. Il suffit d’un bon shampoing, d’un bon repigmentant et surtout, de soins ! Tous les produits cités ne sont pas indispensables, comme je le dit plus haut, c’est une question d’équilibre, il faut trouver le bon combo de soins et vous n’avez peut-être pas besoin de tout si vous avez par exemple les cheveux moins abimés par les décolorations que moi et mes 5 ans de bond platine 🙂

À retenir : Le bon repigmentant permettra à votre couleur de durer, c’est vraiment l’élément à ne pas zapper pour avoir un beau roux et il vous permettra de le rester indéfiniment. De mon coté, cela fait 8 mois que je suis rousse et c’est au final de loin la coloration la plus facile que j’ai pu faire alors n’hésitez pas à sauter le pas !

About Marine

J'ai 27 ans et des cheveux qui changent de couleur au gré de mon humeur. J'aime les rouges à lèvres, les chaussures, les voyages, la musique et les tatouages.

You May Also Like

One comment

  1. Mille mercis pour cet article ! Je comprends mieux où j’ai échoué dans mes dernières colorations rousses (qui s’estompaient toujours trop vite…) 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *